Echouement du cargo Kegums

S/S KEGUMS
(1912-1948)
ex ARRACAN(1938) ; STANMORE (1939) ; EVEREST (1939)

Pavillon Létonie

Entrée de la Gironde
Echouement, le 8 décembre 1948

ss stanmore
S/S STANMORE

Caractéristiques

KEGUMS, 5225 brt, 3543 net, cargo letton, construit pour British & Burmese S.N. Co sous le nom d'ARRACAN n° officiel 133011, lancé le 26 décembre 1911, sous le nom d' ARRACAN par les chantiers Denny W. à Dumbarton (yard N° 957), pour la compagnie anglaise P. Henderson & Co.

Lloyds Register

C'est un gros cargo de 129.5 x 16.5. Il est propulsé par une machine triple expansion (26", 44" & 73"-48"), fournit par le constructeur qui lui donne une vitesse de 11 noeuds.

En 1912, il est vendu à J.A. Billmeir & Co qui le nomme STANMORE puis en 1939, il passe sous pavillon letton pour la compagnie F.Grauds de Riga qui le renommera d'abord EVEREST.

La même année alors que la compagnie s'expatrie à Miami (F. Grauds Shipping Ltd), pour affirmer son appartenance à la flotte lettonne, il est rebaptisé KEGUMS (1).

Durant le seconde guerre mondiale, le KEGUMS participera au transport militaire allié. Il fait partie notamment du convoi TJ.8 au départ de Trinidad le 13 septembre 1943 et arrivé à Rio le 4 octobre 1943.

Le naufrage

 

Parti d'Hampton Roads, avec un chargement de charbon à destination de Bordeaux, il est pris dans la tempête dans le Golfe de gascogne. Le soir du 6 décembre, il s'echoue sur le banc de la "Mauvaise"à l'entrée de Bordeaux.

Il se coupe en deux et coule englouti par le banc de sable.

capitaines

Certificat

 Deux capitaines lettons :
Sergey Bol (à gauche), capitaine de l' Everagra puis du Kegums et Nikolay Jakimovich

Nikolay Jakimovich (second de l'Everasma)
(photo Jakimovich--Jakims family)

Au début de la guerre de la première guerre mondiale, 333 navires sont enregistrés dans les ports de Lettonie. Ils constituent presque la moitié de la flotte de la Mer Baltique et de la Russie. Des chantiers navals, de grandes entreprises, des ports bien développés et un réseau de chemin de fer raccordent la Lettonie avec le marché mondial. La Première Guerre mondiale a détruit le transport marin de la Lettonie. Les ports sur la Mer Baltique ont arrêté d'opérer. Les ports de Rīga, Ventspils et Liepāja ont été bloqués, leurs entrées ont été minées et la navigation s'est stoppée. Pendant la guerre, la flotte marchande de la Lettonie a perdu neuf dixièmes de ses navires et environ 1.500 membres de son personnel marin. Le 18 novembre 1918, la République indépendante de la Lettonie a été proclamée. Le premier navire à hisser le drapeau rouge blanc rouge de la République de la Lettonie en décembre de 1918 était le steamer "Maiga" et le second était le "Saratow", qui a conduit le gouvernement provisoire de Lettonie de Liepāja à Rīga en juillet de 1919. En août de 1920, la flotte marchande de la République de la Lettonie ne comptait plus que 45 navires. En 1923, l'État a accordé des prêts pour acheter des navires de l'étranger. La plupart des paquebots étaient âgés de plusieurs décades.

Avant la Seconde Guerre mondiale, environ 90 % des exportations de la Lettonie et des importations ont transité par les ports de Rīga, Liepāja et Ventspils. Presque 40 % du chargement a été réalisé par les navires de la flotte marchande lettone, mais le reste des navires étaient étrangers. En 1937, il y avait 16 lignes de régulières de la Lettonie aux ports européens. Les navires étaient le moyen principal pour transporter les exportations deLettonie : le beurre, le lard fumé et les produits de bois. Les navires apportaient les produits dont la Lettonie avait besoin : équipement industriel, les machines, le charbon, et d'autres produits de base pour la fabrication et les biens de consommation.

La modernisation des navires de la Lettonie a commencé en 1939. La Compagnie de navigation Unie de la Lettonie a été créée. Dans la période entre les deux guerres, plusieurs écoles de navigation en Lettonie ont produit des marins qualifiés.

Le 1 septembre 1939, la Seconde Guerre mondiale a éclaté. Au début de la guerre, la Lettonie était neutre. Son gouvernement avait pris certaines mesures pour garantir le commerce maritime. Le nom du navire, le pavillon de Lettonie devaient figurer sur lenavire et le mot LETTONIE devait être peint sur ses flancs . Au 1 janvier 1940, la flotte marchande de la République lettone comptait 103 navires, d'une capacité totale de 201.063 BRT. Quand l'occupation de la Lettonie a commencé en juin de 1940, les autorités d'URSS ont pris le contrôle de la marine. Après le 5 août 1940, tous les navires de la Lettonie présents dans les ports soviétiques ont dû échanger le pavillon letton pour le soviétique. En novembre et décembre de 1940, tous les navires de la Mer Baltique ont été nationalisés. Huit navires sur les côtes des États-Unis ont ignoré l'ordre et ont continué à naviguer sous leurs noms et le pavillon rouge blanc rouge de la Lettonie. Les équipages de navires lettons postés en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas ont aussi désobéi à l'ordre soviétique.

Le 22 juin 1941, la guerre a été déclarée entre l'USSR et l'Allemagne. Aux premiers jours de la guerre, l'Allemagne a capturé des paquebots lettons, qui étaient alors sous pavillon soviétique dans les ports allemands, ou à Rotterdam. Les navires ont été rebaptisés, des capitaines allemands ont été nommés et les navires ont continué à naviguer sous pavillon allemand, avec le même équipage letton à bord. Douze navires lettons étaient au port de Liepāja, presque tous ont été saisis par les Allemands. L'évacuation du port de Rīga a commencé. Les paquebots ont quitté le port le 27 juin, ont atteint Pärnu puis le jour suivant Tallinn où ils sont devenus transport de guerre. De Tallinn, les paquebots ont été évacués à Léningrad. Des navires de transport lettons naviguant dans les eaux américaines, deux paquebots ont survécu à la guerre. Leurs propriétaires, les héritiers de F. Grauds, ont fondé la compagnie de navigation "F. V. Grauds Shipping Co." aux États-Unis. Le drapeau rouge blanc rouge a disparu des mers du monde le 8 décembre 1948, quand le plus grand navire de la Lettonie indépendante, le KEGUMS, a naufragé dans l'épais brouillard du Golfe de Gascogne.

source : http://www.li.lv/images_new/files/pdf/Seafaring_in_Latvia.pdf

Position

Carte du Kegums

Zone : 45 01 40 Sud Oléron
Latitude : 45° 41', 7241 N Longitude : 001° 17', 6637 W

Notes

1. Kegums : ville de Lettonie située au sud-est de Riga.

2. Nikolay Sergey Bol, diplômé de l'école maritime lettone de Krisjanis Valdemars, a gardé sa fidélité au drapeau letton en 1940. Il a lutté contre les Nazis sous ce drapeau. Second sur l'Everasma, il a suivi son capitaine Mikelis Perkons refusant de regagner les ports soviétiques, ils ont dirigé le navire au port chilien le plus proche. Sergey Bol a été nommé second puis capitaine de l'Everagra, autre navire letton réfugié aux Etats-Unis. Jusqu'à 1946, Sergey Bol a été capitaine de l'Everagra et ensuite il a pris le commandement du Kegums. Le capitaine Sergey Bols est mort dans la Floride, le 1 mai 1983. Il n'avait aucun enfant.
"Quand la guerre a commencé nous avions huit navires et quand la guerre a fini nous avions, mais deux. J'étais le plus jeune capitaine et j'avais le navire le plus vieux, - s'est souvenu de Sergey Bol en 1980. - je me souviens qu'une diseuse de bonne aventure de la Nouvelle- Orleans m'a dit que je traverserais des temps difficiles et de mauvaises périodes mais je reviendrais vivant. Elle avait raison...".

ASSUNZIONE /

S/S ARRACAN

Sources

"The Museum of History of Riga and Navigation", Ilze Bernsone, Aigars Miklāvs, 2000 ; S.H.O.M. France 2006 ; "The World's Merchant Fleets, 1939", Roger Jordan ; clydesite.co.uk ; Chas daily (May 2nd, 2003), publié en Russie ; Miramar Ship Index ;

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015