HMS MAGIC J 400 - HMS CATO J 16 - HMS PYLADES J 401

Mouilleurs de mines

Torpilles humaines, le 5, 6, 7 & 8 juillet 1944

Mouilleur de mines
HMS MAGIC

HMS CATHERINE
HMS CATO

HMS PYLADES
HMS PYLADES

HMS MAGIC :

BAM-1/Auk Class Minesweeper, mis en chantier le 15 janvier 1943, sous le nom de BAM-20 par "Savannah Machine and Foundry Co., Savannah, pour l'US Navy. Lancé le 24 mai 1943, puis tranféré à la Royal Navy où il prend le nom de HMS Magic (J 400). Son déplacement est de 890 tonnes, pour une longueur de 221' 3 pieds; et un bau de 32' pieds. Il atteint la vitesse de 18 noeuds grâce à 2 moteurs diésels Cooper Bessemer GSB-8 (National Supply Co.) propulsant deux turbines.Son armement est composé d'un canon (3"/50 mm), de deux 40mm, deux 20mm. Il possède deux lance-grenades avec chacun 5 charges sous-marines. Il sera rayé des listes le 24 août 1944. Lors de l'opération de débarquement, il est commandé par le lieutenant Cdr. John Percy Davies à la tête de 105 hommes. Le chef chauffeur Ralph Hood STUBBS, trouvera la mort le 6 juillet 1944, à l'âge de 26 ans, avec 25 de ses compagnons de bord..

Latitude : 49° 24,6965 N - Longitude : 000° 15,4663 W

HMS CATO :

BAM-1/Auk Class Minesweeper, mis en chantier le 11 avril 1942, sous le nom de BAM-10 par Associated Shipbuilders à Seattle pour l'US Navy. Lancé le 7 septembre 1942, puis tranféré à la Royal Navy où il prend le nom de HMS Cato (J 16). Il a un déplacement de 945 tonnes pour des dimensions : 184' 6"x 33' x 9' 9". Il est armé d’un canon de 3 pouces, de 6 mitrailleuses antiaériennes de 23 mm et 56 charges sous-marines. Il est commandé par le lieutenant. John Percy Davies avec un équipage de 104 hommes. Le lieutenant Davies périra lors du naufrage.

Latitude : 49° 24,5272 N - Longitude : 000° 17,2279 W

HMS PYLADES :

BAM-1/Auk Class Minesweeper, mis en chantier le 30 janvier 1943 sous le nom de BAM-21 par Savannah Machinery and Foundry Co. (Savannah pour l'US Navy. Lancé le 27 juin 1943, puis tranféré à la Royal Navy où il prend le nom de HMS Pylades (J 401). Armement un canon 3"/50, 2 double 40mm canons, deux 20mm, 2 lance-torpilles, 5 lances grenades. Commandé par le lieutenant Montague Harris, avec un équipage de 80 hommes, le HMS Pylades patrouillait devant la plage de Sword, en compagnie du HMS Southern Prince quand il est coulé par un German midget submarine (Biber). Il chavire presque aussitôt entrainant avec lui 9 hommes. Sept officiers et 64 hommes sont recueillis par le Southern Prince.

Latitude : 49° 25,6018 N - Longitude : 000° 15,0630 W

Le naufrage

Les 5 et 6 Juillet 1944, vingt-quatre torpilles montées de type Neger ont attaqué la flotte alliée de débarquement. Elles réussissent à couler deux dragueurs de mines britanniques : les HMS MAGIC et CATON. Seuls neuf des vingt-quatre Neger seront de retour de cette mission.

La seconde attaque a été montée dans la nuit de du 7 et du 8 juillet 1944 et par vingt et un navires Biber et Neger. Mais cette fois, les navires sont repérés par une nuit de pleine lune et sont attaqués par des avions et des navires. Ils réussissent toutefois à couler un autre dragueur de mines HMS Pylades.

SLC Maiale

SLC est l'abréviation de "Siluro a Lenta Corsa" soit torpille à course lente et "Maiale" signifie porc en italien. Le concept de torpille chevauchée (le «maiale» des nageurs de combat italiens a été mis au point lors de la seconde guerre mondiale. Le plongeur était équipé d'un scaphandre autonome et la charge explosive se trouvait dans la partie arrière de ce qui donnera naissance au scooter sous-marin type Rebikoff.

Cockpit Maiale

Le Neger fut la première tentative de construire un "Kleinkampfmittel". Il a été construit en grand nombre et sans grandes difficultés, une solution simple a été choisie : deux torpilles G7e ((1) étaient reliées l'une sur l'autre. Dans la torpille supérieure la charge a été enlevée, remplacée par un dôme transparent et un habitacle conducteur. Le Neger doit approcher de près sa cible, mettre le feu à sa torpille inférieure et se désengager. Etant donné que ce "navire" n'est pas en mesure de plonger, il est trés vulnérable face aux attaques ennemies. Une fois le dôme transparent endommagé, le pilote n'a presque aucune chance de s'échapper du Neger en perdition. Le Neger a été utilisé en Italie en avril 1944, en dépit de lourdes pertes, il est également utilisé contre les navires de tête de pont du débarquement. Environ 200 Neger ont été construits. Longueur : 7,0 m , diamètre : 0,53 m. Armement : 1 torpille 53,3 cm (G7e) Performance : 12 HP (batterie), Vitesse: 4-6 noeuds, Autonomie : 18-20 milles.

Neger

Neger

Le Neger

Une amélioration, version submersible du Neger est construite, le Marder. Presque identique au Neger, le Marder est en mesure de plonger à une profondeur de 10 mètres, ce qui rend plus facile l'approche et le dégagement des cibles potentielles. Même s'il s'agit d'une nette amélioration par rapport à son prédécesseur, l'engin a deux inconvénients. Premièrement, les opérations de plongée et de contrôle du Marder en plongée est très compliquée et prend presque entièrement l'attention de son pilote. Deuxièmement, il doit encore naviguer en surface lorsqu'il s'agit d'attaquer une cible car il n'est pas équipé d'un périscope ou d'un autre dispositif permettant une attaque en plongée. Le Marder a été utilisé sans succès en Méditerranée contre les navires américains dans le Golfe de Saint-Tropez, où plusieurs ont été coulés lors de leur attaque. Environ 300 Marder ont été construits.
Longueur : 8,3 m Diamètre: 0,53 m. Profondeur de plongée: 10 m Armement : 1 torpille 53,3 cm (G7e). Performance : 12 HP (batterie), Vitesse: 4-6 noeuds, Autonomie : 18-20 milles.

La Biber fut l'un des mini sous-marins allemands le plus utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale. En opération depuis Mars 1944, ce bateau monoplace a été largement utilisé dans les différents théâtres d'opérations. Malgré le nombre élevé de bateaux de construction (324) leur succès n'a été que marginal et ils sont remplacés, en février 1945 par le mini sous-marin Seehund plus puissant Lorsqu'ils ont été utilisés contre la flotte de Normandie, 60 à 70% des bateaux ont été perdus, soit dans la guerre anti-sous-marine, soit par l'intoxication au CO2 du pilote. Leurs opérations dans les rivières et les canaux néerlandais ont eu plus de succès notamment contre les ponts.
Longueur : 9,03 m Diamètre: 1,57 m Profondeur de plongée: 20 m. Armement: 2 torpilles 53,3 cm (G7e). Performance: 32 hp (Opel 6cyl essence), 13,3 ch (batterie) Vitesse: 6,5 noeuds (5,3 immergée) Autonomie : 100 milles à 6,5 noeuds (8,5 milles à 5,3 noeuds immergée)

Neger abandonné
Néger retrouvé par les américains sur une plage du débarquement

Vidéo : les Negers

Video

Notes

1. La torpille G7e (wakeless) électrique T III était la nouvelle torpille utilisée par les Allemands au début de la guerre. Tous les modèles G7e partageaient des dimensions normalisées conçues pour être utilisés par tous les sous-marins pendant la Seconde Guerre mondiale. Elles mesuraient 53,3 cm (21 p) de diamètre, 7,16 m de longueur, et portait une ogive de 280 kg. Une des caractéristiques de la T III était que les accus devaient être préchauffé avant le lancement. La T III avait une portée maximale de 5.000 mètres à 30 noeuds, mais la distance était ramenée à 1280 mètres quand les accus n'avaient pas été préchauffés. Cette torpille était plus légère, et devait être entretenue tous les trois à quatre jours.

Sources

SHOM France 2006 ; British Vessels Lost at See 1939-45 ; "Verluster deutscher handelsschiffe 1939-1945" von Urs Hebling ; NavSource Naval History ; B. Sciboz "Epaves des Côtes de France"; "World War II, Korea & Viet Nam, American Mine Sweepers Auk class", A Study in Blueprints by Duane D. Borchers ; "Kriegsmarine U-boats, 1939-45, Volume 2", Gordon Williamson, Ian Palmer, Ed. Osprey ; "Underwater Warriors" par Paul Kemp, ISBN 1854092286 ; Rowlands Gill, War Memorial, St Patrick Church ; BBC : WW2 People's War ; caenplongee.org. ; DANFS ;

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015