CONCARNEAU ET LES CANONS DE LA VENUS
Phase 1 :
Le sauvetage de quatre canons aux Glénan

Conception et réalisation : Louis et Marie Le Sellin

La Venus

Canon à poste

Le naufrage

Le 5 mars 1780, la frégate VENUS battant pavillon du Roi prend contact avec la mer pour la première fois à Saint-Malo. Elle est armée de 26 canons de calibre 12 et de 6 pièces de calibre 6 en fer commandés aux Fonderies de L‘ISLE D'INDRET près de NANTES. Six pierriers en bronze de calibre 1 placés sur chandeliers complètent l’armement de la Vénus.

Elle achèvera sa brève carrière à l‘aube du 5 août 1781, éventrée sur des roches à fleur d‘eau dans l‘archipel de GLENAN près de CONCARNEAU.

Afin d‘alléger le bateau pour tenter de le tirer de cette fâcheuse position, le Capitaine fait élinguer un à un les 26 canons et, après avoir fixé une bouée sur chaque cordage, les fait descendre à la mer. Il sera ainsi facile de les récupérer plus tard, la profondeur n‘étant que de 6 pieds d'eau. Le 9 septembre 1781, 3 canons sont sortis de l‘eau ; 15 jours plus tard, 5 autres pièces et la grande ancre sont ramenées à LORIENT. Avec l’automne, les jours de calme deviennent rares. On réussit malgré tout à remonter encore quelques pièces. Le 15 octobre 1781, le nombre de canons récupérés s’élève à 16.

En 1978, 6 canons sont ramenés à terre par Pierre Raine, Responsable de SOS Plongée, et son équipe de plongeurs ; 4 autres suivront en 1990. C'est cette dernière remontée que nous relatons au travers des photos et documents de cette page.

 

demande Drassm

Demande Drassm

Demande d’autorisation d’extraction des canons adressée par le Maire de Concarneau à la DRASM de Marseille

Drassm

JO

Courrier de la D.R.A.S.M. autorisant l’extraction des canons.

article presse

Départ de Concarneau

Position

Carte des Glénan

Localisation du lieu du naufrage de la Vénus

Diaporama

Ce diaporama est le premier d'une série de quatre. Les suivants traitent des différentes étapes de la restauration ainsi que de l'histoire de ces canons.

Volet 2 : Mise en traitement de déchloruration selon la méthode utilisée par E.D.F. pour le Titanic et le Mauritius...

Volet 3 : Fabrication des affûts de canons selon les plans communiqués par Monsieur Jean BOUDRIOT.

Volet 4 : Installation des canons en Ville-Close et au rond- Point de Kerviniou.

Sources

Références et citations : Archives de La Marine de Lorient “ Le naufrage de la Vénus - 1781” par Michel Guéguen.

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015